Vous êtes ici

Numéro-pilote de la plateforme IN VIVO : "CRISE(s)"

Date limite: 
31/07/2021

La plateforme scientifique In Vivo (http://invivoarts.fr/) s’est constituée comme un foyer de réflexions pluridisciplinaires sur les manifestations artistiques immédiatement contemporaines, avec une préoccupation accrue pour les arts du spectacle vivant (théâtre, cinéma, danse, cirque, performance, musique et opéra). Compte tenu de l’hybridation des formes émanant de l’immédiateté artistique, In Vivo entend accueillir aussi des démarches réflexives autour des arts de l’écrit (littérature, bandes dessinées, biographies) et des arts visuels (peinture, sculpture, architecture, photographie et installations), notamment dans leur rapport à la scène et aux écrans.

Disponible en version bilingue (français et anglais) cette plateforme s’adresse principalement aux spécialistes issu.e.s, d’une certaine manière, de l’extérieur des domaines artistiques qui, par leurs intérêts ou démarches scientifiques, interrogent in vivo les formes d’expression artistique, en les transformant en objets d’études spécifiques. De la philo-performance aux sciences humaines et des études de genre aux études culturelles, In Vivo souhaite rassembler une communauté polymorphe de chercheur.e.s, à laquelle s’ajoutent des artistes et praticiens des arts (curateurs, critiques, chargé.e.s de production) s’intéressant aux démarches réflexives et critiques.

In Vivo souhaite offrir aussi un espace de publication destiné aux personnes impliquées dans la recherche académique. Grâce à une équipe internationale et à un comité scientifique pluridisciplinaire, In Vivo peut héberger des articles et des essais divers issus prioritairement de la jeune génération de chercheur.e.s, dès le niveau Master. Bien entendu, In Vivo valorise et soutient aussi toute autre contribution venue de la communauté académique ou artistique. In Vivo propose un accompagnement personnalisé aux jeunes spécialistes qui s’engagent dans la publication d’un premier article, et ouvre un espace propice à l’échange pluridisciplinaire. 

In Vivo se donne pour but la publication de deux numéros annuels, chaque numéro étant consacré à un thème qui sera diffusé sur les différents réseaux académiques et institutionnels, et qui fonctionnera en régime d’appel à contributions. 

La plateforme est structurée en 5 clusters spécifiques qui se différencient par la méthodologie adoptée et par le domaine auquel chacun est rattaché : ESTHÉTIQUE(s), PHILO-PERFORMANCE(s), HUMANITÉ(s), QUEERNESS, PLURALITÉ(s).

En outre, une section spéciale appelée DIALOGUE(s) sera consacrée aux entretiens avec des chercheur.e.s, artistes et praticien.ne.s des arts du spectacle vivant.

 

THÈME : CRISE(S) / représenter, subir, provoquer

L’année 2020 s’est configurée essentiellement comme l’année d’une crise sanitaire sans précédent, pendant laquelle tous les domaines de l’humain ont été affectés, et dont les prolongements restent encore à être étayés. La crise a affecté de façon inégale les différentes couches sociétales, les différents domaines d’activité (et d’inactivité) humaine, ainsi que les consciences individuelles et collectives. Au cœur de ces perturbations violentes et des réactions souvent incohérentes, les arts du spectacle vivant (scènes et écrans, dans toutes leurs manifestations) se sont vus interpellés par des réalités qui ont dépassé largement la sphère des processus de création (bloqués et interdits dans leur plus grande majorité) et qui ont modelé de nouveaux clivages.

Pourtant, au-delà de cette toile de fond qu’est la crise pandémique qui configure depuis plus d’un an nos sociétés, notre volonté est de rassembler, dans le numéro-pilote de la revue In Vivo, des réflexions et des entretiens émanant des chercheur.e.s issu.e.s des horizons scientifiques divers, des artistes, et des professionnel.le.s du spectacle vivant autour d’un thème plus générique :

CRISE(S)

 Partant d’une définition très large qui explique la crise comme étant une « situation de trouble, due à une rupture d'équilibre et dont l'issue est déterminante pour l'individu ou la société », il s’agira d’agencer trois grands questionnements autour des imbrications entre les crises (individuelles et collectives) et les arts du spectacle vivant :

1) Comment les arts du spectacle vivant représentent les crises ?

2) Comment les arts du spectacle vivant subissent les crises ?

3) Comment les arts du spectacle vivant provoquent des crises ?

            En réactivant le concept de « crisologie » (Edgar Morin, 1976) – lequel postulait le lien étymologique avec le mot grec krisis (signifiant littéralement décision) – nous souhaiterions creuser le renversement de ce mot, tel qu’opéré par Morin, c’est-à-dire la double béance surgissant de la situation de crise : béance dans notre savoir et béance dans la réalité sociale elle-même. Car, tout comme Morin le précisait, la crise « est le moment où, en même temps qu'une perturbation, surgissent les incertitudes ».

Comment, donc, les différentes méthodologies annoncées dans les clusters In Vivo rendent compte de cette double béance, lorsque les crises interpellent, à différents égards, les arts du spectacle vivant ?

            Les propositions d’articles, essais, ou entretiens (300 – 400 mots), en anglais ou français, accompagnées d’une courte biographie doivent être envoyées par courriel, à l’adresse invivoarts@gmail.com, au plus tard le 31 juillet 2021, à minuit (heure de Paris).

            Les contributions retenues (lesquelles seront communiquées courant août 2021) feront l’objet d’une publication dans le numéro-pilote In Vivo. À ce titre, la version définitive de la publication devra être envoyée au plus tard le 15 janvier 2022, à minuit (heure de Paris), la sortie du numéro-pilote étant prévue en avril 2022.

            La longueur des contributions se décline ainsi :

- Articles scientifiques / études de cas : entre 5 000 et 10 000 mots 

- Essais : entre 3 000 et 5 000 mots

- Comptes rendus (livres, spectacles, films) : entre 1 500 et 2 500 mots 

- Entretiens : entre 3 000 et 5 000 mots

L’équipe In Vivo accepte et encourage les propositions venues de la part des chercheur.e.s, dès le niveau Master. Dans l’esprit In Vivo, l’appel à contributions est également ouvert à l’ensemble de la communauté artistique, qu’il s’agisse de personnes engagées dans la création ou des spécialistes situé.e.s du côté de la production et de la promotion artistiques.

Nous vous prions de bien vouloir préciser dans votre courriel le cluster auquel vous souhaitez contribuer.

RESPONSABLE :

 In Vivo Arts

URL DE RÉFÉRENCE

http://invivoarts.fr/